Keur Serigne Touba
Commémoration du séjour de CHEIKH AHMADOU BAMBA à Darou Salam en 1902 (Magal de Darou Salam) Mardi 23 Août 2016
Article mis en ligne le 20 août 2016 par MOURIDE

Le 11 Novembre 1902, Cheikhoul Khadim, auréolé de gloire débarquait sur le port de Dakar, après presque huit ans d’exil dans les terres hostiles de l’Afrique centrale. Ce fut son frère et disciple Mame Cheikh Anta MBACKE qui eut l’immense privilège de monter à bord du bateau qui le ramenait pour l’accueillir et l’accompagner à terre où l’attendait une foule délirante de talibés.

Mame Cheikh Anta MBACKE alla ensuite attendre son Maître à Darou Salam. Pendant que celui-ci effectuait un périple qui allait le conduire tour à tour à Louga, à Baridiam, Sanoussy, Mbacké Kajoor, Il préparait pour lui un accueil digne des « Mille et Une Nuits ». Cheikh Ahmadou Bamba n’arriva à Darou Salam que le vingtième jour du mois lunaire de shawwal.

Ce n’est pas hasard si Darou Salam a été choisi pour abriter les festivités devant marquer le retour de Cheikh Ahmadou Bamba à la tête de sa communauté, une fois sa mission divine accomplie avec succès.

En effet, Darou Salam est le premier sanctuaire qu’il a fondé pour le service de Dieu. Ensuite dès qu’il a foulé le sol de la patrie à son retour d’exil, il a puisé dans le Coran l’inspiration divine qui lui a indiqué que c’est à Darou Salam que devaient se tenir les cérémonies marquant son retour couronné de l’agrément du Maître du Trône.

Pour Mame Cheikh Anta, rien ne fut trop beau pour marquer l’événement et pour matérialiser sa propre reconnaissance à Dieu pour lui avoir rendu son frère et maître spirituel. La communauté qui retrouvait dans une joie indescriptible son guide ne fut pas en reste.

Un extraordinaire tapis rouge que Mame Cheikh Anta avait acquis à grand frais pour la circonstance fut déroulé sous les pas de Cheikhoul Khadim, avec, de chaque côté, une haie d’honneur au bord du délire.

Le Saint Coran fut lu au moins sept mille fois. Pendant toute la durée du séjour de Cheikhoul Khadim à Darou Salam, chaque jour on immola quinze bœufs, quinze béliers ainsi qu’un nombre incalculable de poulets. Même les vautours attirés par les énormes quantités de viandes eurent leur part : on leur jeta en pâture quinze ânes sacrifiés à leur intention.

Au cours de ces journées, toute forme de bétail licite avait été immolée, même des chameaux. L’enthousiasme et l’extase spirituelles s’étaient emparés des disciples à un point tel qu’à un certain moment l’un d’entre eux du nom de Mbaye KAMARA s’offrit à être immolés car il avait constaté que, pour honorer Khadimou Rassoul, on avait tout sacrifié sauf un être humain. Bien entendu on n’en arriva pas là. D’ailleurs Serigne Touba n’aurait pas laissé faire.

Cependant il fut très sensible de la hauteur de la résolution qui avait fait germer une telle intention. Il agréa donc l’intention de Mbaye KAMARA mais interdit qu’à l’avenir qu’une telle idée puisse germer dans l’esprit d’un homme.

La réception de Darou Salam fut la première festivité d’envergure, le premier magal du mouridisme. Depuis, la tradition est perpétuée chaque année avec toujours plus de ferveur et plus d’enthousiasme en signe de reconnaissance à Allah d’avoir permis le retour triomphal de Khadimou Rassoul parmi les siens, après mission accomplie.

Puisse Dieu nous donner l’opportunité de célébrer plusieurs années encore cet important événement de la vie de la communauté mouride.

JPEG - 25.6 ko
Commémoration du séjour de CHEIKH AHMADOU BAMBA à Darou Salam en 1902 (Magal de Darou Salam) Vendredi 04 Septembre 2015
mamadou nar Sène - le 13 septembre 2015

Dieureudieuf serigne touba diarama mame cheikh Ibrahima fall

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Muharram 1439H. correspond au Vendredi 22 Septembre 2017

NB : Muharram est le premier mois du calendrier heigrien qui marque le début du nouvel an musulman 1438.

Calendrier

octobre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Évènements à venir
Pas d'évènements à venir


Les derniers articles

La Signification du Grand Magal de Touba 18 Safar
Le Prophète Mouhammad (Paix Salut sur Lui) pour le service et le sacrifice de qui, cette date qu’il faut ancrer, 1313 (...) (vu 1191 fois)

La Grande Mosquée de Touba le plus important édifice de la ville Sainte de Touba
L’édification de la Grande Mosquée de Touba fut décidé par le Cheikh Ahmadou Bamba en 1926. Le fils et premier Khalife (...) (vu 1296 fois)

Présentation de la Grande Mosquée de TOUBA
La fonction spirituelle et le rôle de ville pèlerinage de la CITE BÉNITE DE TOUBA, sont déterminés par l’emplacement (...) (vu 3139 fois)


MEME RUBRIQUE

CRD du Grand Magal de Touba : Le Comité d’Organisation et l’Etat prennent les (...)
Suite aux « ndigeul » du Khalife Général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké, le Comité d’Organisation et (...) (vu 186 fois)

Déclaration de Serigne Bass Abdou Khadre Président du Comité d’Organisation du Grand Magal de (...)
Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké Président du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba a fait face à la presse ce (...) (vu 157 fois)

L’importance du Savoir dans la vie au quotidien des musulmans
Julli Ajuma Touba Alieu du 13 Octobre 2017 L’importance du Savoir dans la vie au quotidien des (...) (vu 214 fois)

Approvisionnement en eau pour le Magal de Touba, l’Etat se mouille à hauteur de 574 millions de (...)
Le directeur général de l’Office des forages ruraux (OFOR), Seyni Ndao, a déclaré, mercredi à Touba, que l’Etat a prévu (...) (vu 14 fois)

S. Ahmadou Rifahi Mbacké | La Zakât post hivernale... | Julli Ajuma Touba Alieu du 06 10 (...)
S. Ahmadou Rifahi Mbacké | La Zakât post hivernale... | Julli Ajuma Touba Alieu du 06 10 2017 (vu 153 fois)


Les Grands Disciples

CHEIKH ISSA DIENE
Diambar dji comme le surnommait SERIGNE TOUBA est né vers 1865 à Tagar dans le Cayor.Son père Serigne Ibrahima DIENE (...) (vu 445 fois)

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons de Cheikh Ahmadou Bamba, faisait partie de cette génération (...) (vu 1840 fois)

Serigne Mbaye DIAKHATE
Qui connaît la détermination avec laquelle Serigne Mbaye Diakhaté est parvenu à l’ombre de KHADIM RASOUL, saura que son (...) (vu 1176 fois)

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna Absatou Seck est né a Ndilki près de Mbacké Baol vers 1890. Il (...) (vu 3507 fois)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3887 fois)


Mourides.com © 2009-2017 Plan du site Contact Agenda Android Apps Blog Syndiquer tout le site RSS 2.0