Cheikh Sidy al Moukhtar
 Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Faire un don via orange money

articles les plus lus


DANS LA MEME RUBRIQUE

LE SERMENT D’ALLEGEANCE DANS L’OEUVRE DE (...)
" Éduque mon cœur jusqu’à ce qu’ il n’observe que les prescriptions, préserve les (...)

LE PANEGYRIQUE DANS L’OEUVRE DE SERIGNE MBAYE (...)
DIEU n’est-il pas le premier à louer le prophète en ces termes ? " Tu es (...)

Les derniers articles

Magal Mbacké Cadior 2017 : ziarra des fidèles (...)
ziarra des fidèles au Khalife Général des Mourides Cheikh Sidy Moukhtar (...)

Entretien exclusif avec El Hadji Mame Thierno (...)
Entretien exclusif avec El Hadji Mame Thierno Mbacké au cours duquel celui (...)

Les Grands Disciples

Aperçu sur la vie et l’oeuvre de SERIGNE (...)
La simple évocation du nom de Serigne Massamba Mbacké (...)

Cheikh Ibra Fall : Une des grandes figures du (...)
Les Origines de CHEIKH IBRA FALL Ndiaby Fall se (...)

la météo a touba

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu Diourbel.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Google+ Newsletter
Mourides.com
L’ ACTION DE GRACE DANS L’OEUVRE DE SERIGNE MBAYE DIAKHATE
Article mis en ligne le 22 mars 2011 par BAYE FALL

Ababakar Sadiq ne cesse de clamer partout dans ses œuvres les bienfaits qu’il a acquis par la grâce de son Maître au terme de son éducation spirituelle. Ce sont en fait des bienfaits qu’il n’a jamais pensé obtenir auprès d’aucune autre autorité spirituelle ni à keur makala son village d’origine, ni ailleurs que de son propre chef ce : Ce Maître qui a servi de guide sur un chemin long et pour le moins périlleux vers l’acquisition de l’Agrément de DIEU qui est selon le Coran " ………..ridwânu lahi Par conséquent, il est une obligation pour le disciple aspirant dont le vœu s’est réalisé secrètement et manifestement de se montrer reconnaissant envers son Maître . Il est également légitime pour l’assoiffé spirituel qu’est Serigne Mbaye Diakhaté de rendre grâce à celui qui l’a abreuvé dans les douces sources de la Sagesse de DIEU.

" Celui qui ne témoigne pas gratitude aux humains (pour une bonne action à son endroit) ne rendra jamais grâce à DIEU " dit le Prophète Muhammad ( Paix et Salut sur Lui ). En référence à cette sentence, il apparaît comme un devoir sacerdotal pour celui qui se trouvait dans le dénuement le plus total de témoigner gratitude à celui qui l’a habillé. Ceci reste valable pour l’égaré à celui qui l’a illuminé, le réfugié à celui qui lui a offert un asile, le faible à son défenseur, le postulant à son intercesseur et son auxiliaire, mais aussi et surtout au novice spirituellement vide à celui qui l’a rempli de lumière et de sagesse divine.

" Moo jàpp àddina seppil may loram bamu set mu jox ma nag lug tawat nekkul def ma jibaam"

" C’est lui (le Cheikh) qui s’employa à extirper de mon cœur le plus proprement les préjudices de ce bas-monde, m’a procuré des bienfaits exempts de dommage et a fait de moi une chasse bien gardée "

" Budul kon ak Sërin bile neefama wëyël fële Ak nee ëy doxal fële te naa yaw xamoo dara "

" N’eut été ce Maître spirituel on m’aurait relégué au bas de l’échelle et rejeté mon opinion en me reprochant d’être inculte "

Quel fut d’ailleurs l’indice du terme de son initiation spirituelle sus-mentionnée ? Ce fut le moment de sa vie auprès du cheikh, où il avait acquis des grâces et bienfaits devant lesquels l’envie de certains était vaine. En effet, ce fut le moment où ceux qui le gênaient dans ses convictions commençaient non seulement à l’envier, mais aussi à dépendre de lui, car le pouvoir des damels ( titre que portaient les rois du Cayor, province du Sénégal des royaumes ) s’était estompé alors que les bienfaits de son maître Cheikhoul Khadim continuaient toujours à défier le temps.

Ce fut le moment, où il fut promu au rang d’autorité religieuse par son maitre, alors que ses détracteurs ruminaient la déchéance. Le néophyte n’était plus orphelin ; le cheikh fut son père spirituel et les disciples du cheikh ses compagnons dont le dessein fut le même, ses condisciples et frères. Il n’était plus seul et jouissait de tous les honneurs et d’un perfectionnement qu’il n’avait jamais espéré obtenir et qui était tel que ni ses paroles ni ses actes n’outrepassaient les recommandations de DIEU.

Alors, le disciple n’avait plus qu’à se consacrer au service du cheikh et de lui témoigner sa gratitude pour que les bienfaits augmentent en sa faveur.

" Moo mbàkke man na lay santeeti ak na ma lay jàppeeti ak na ma lay taggeeti yaa mata sax"

"Eh quoi ! envers vous Mbacké aurai-je les moyens de vous témoigner gratitude , de vous accorder des égards que vous méritez ou de faire vos éloges ? Vous êtes assurément celui à qui je dois me consacrer "

Serigne ababakar Sadiq , le fugitif de Keur Makala était venu répondre à l’appel de celui qui a accepté tous les sacrifices sur sa propre personne pour le bonheur du Dâr al Islâm .

C’est d’abord le meilleur moyen de rendre grâce au Cheikh qui vouant un culte exclusif à DIEU devant les associateurs, être reconnaissant à DIEU qui ne demande pas d’aliments et n’exige pas de nourriture.

Il a voulu simultanément dans son indépendance du culte rendu à DIEU, être reconnaissant à l’Elu le plus pur qui l’a engagé dans cette voie " Si vous êtes ingrat , certes DIEU est riche sans vous ; il n’aime pas l’ingratitude de la part de ses serviteurs ; et si vous lui rendez grâce , il se complaira en vous (S39 V9) En manifestant à son maître sa grâce, Serigne Mbaye Diakhaté est autant reconnaissant à DIEU, car comme le dira le vénéré Cheikh Sidya : " Le Cheikh Ahmad est un bienfait que le Maître a accordé à toutes les créatures " Donc Serigne Mbaye Diakhaté rendra grâce à Cheikh Ahmadou Bamba et DIEU, par la grâce de ce dernier lui augmentait sans cesse ses bienfaits :chaque jour, chaque heure, chaque instant qui s’écoulaient étaient intensement vécus par le disciple par des professions de grâce envers son giude ; expession sans nul doute d’un bienfait de DIEU qu’il représentait,qui se manifeste davantage à lui comme le témoignent ces vers

" Yaa ëndi jàmbaar akuw fit kenn dootu ragal Yaa dindi fen ëndi dëgg it kenn dootu la rax " Tu es le flambeau porteur de la bravoure et du courage dissipant la peur à tout le monde Tu as combattu le mensonge et réhabilité la Vérité on ne verra plus ton égal "

" Yaa ëndi teggiin aki yiw kenn dootu surux Yaa dindi siisante kenn dootu xuloo aka xeex "

" Tu as restauré la bonne éducation et la noblesse de caractère préservant tout le monde de la dégradation des mœurs Tu as vaincu la rivalité et ôté à chacun querelle et tiraillement "

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0