Keur Serigne Touba
SERIGNE ABDOULAHI MBACKE
Article mis en ligne le 24 novembre 2014 par BAYE FALL

Serigne Abdoulahi est fils de Cheikh Ahmadou Bamba et de Sokhna Fatimatou Al koubra (originaire de la Mauritanie). Il a vu le jour en 1908 au village de Darou Rahmane dans le Djolof.

SON EDUCATION ET SA FORMATION

C’est sous la direction de Serigne Dame Abdou Rahmane Lô qu’il apprit le Saint Coran à « Daroul Halimoul Khabir ». Après sa mémorisation, il calligraphia de mémoire un exemplaire qu’il remit à Cheikh Ahmadou Bamba qui l’apprécia en ces termes « Hâdhâ khattu Yamini » ceci est ma propre plume pourrait-on traduire.

Il a débuté sa formation en sciences religieuses islamiques auprès de Mame Thierno Ibra Faty et la poursuivi auprès de grands érudits de la scolastique comme Serigne Habibou Mbacké et Serigne Cheikh Bousso Faty Kany. C’est ainsi qu’il acquit une solide formation dans tous les domaines.

Sa formation spirituelle s’est déroulée sous les auspices de Serigne Dame Abdourahmane Lô et de son père cheikh Ahmadou Bamba qu’il avait rejoint après sa mémorisation du Saint Coran.

En effet, durant son séjour à Diourbel, le Cheikh lui confiait directement des services à l’intérieur de son domicile même. On rapporte qu’une fois, le Cheikh l’y fit venir et lui confia des tâches pendant une longue période et lorsqu’il le libéra, on pouvait lire l’intensité des travaux à travers son visage.

SERIGNE ABDOULAHI : L’ADORATEUR DE DIEU

Serigne Abdoulahi était connu pour l’importance qu’il accordait aux pratiques de dévotion. Il avait en cela une ressemblance avec son vénéré père. Il avait bâti une pièce qu’il baptisa « TOUBA » et dans laquelle il se recueillait des jours durant, s’adonnant à d‘intenses pratiques de dévotion. Il lui arrivait ainsi de se retirer dans la brousse pour des méditations spirituelles et n’acceptait que personne ne l’y rejoigne. Il recommandait l’adoration de Dieu à tous ceux qui le fréquentaient.

SERIGNE ABDOULAHI ET LE TRAVAIL

Il accordait une importance capitale au travail. Il a fondé un village (Darou Rahmane) uniquement dans le dessein d’adorer Dieu et de s’adonner au travail. Il pratiquait l’agriculture et faisait du maraîchage son domaine de prédilection avec beaucoup de variétés de légumes et de fruits. Un jour un déjeuner fut préparé et on constata que tous les éléments entrant dans la cuisson ont été récoltés de son verger.

SA METHODE EDUCATIVE

Serigne Abdoulahi MBACKE est connu de tous comme un grand éducateur. Tout le monde s’accorde à lui reconnaître des performances dans le perfectionnement spirituel des novices, dans l’éducation des âmes et dans l’initiation au travail.

SES QUALITES MORALES

Serigne Abdoulahi était connu pour sa grande piété. Il accordait une grande importance à sa parole. Il avait une aversion pour les assemblées mondaines. On retient parmi ses qualités, sa grande générosité à l’instar de son père comme le témoigne éloquemment son grand frère Serigne Mouhamadou Moustapha en ces termes : « jamais je n ai rencontré son émissaire sans qu’il ne me dise : c’est Serigne Abdoulahi qui vous a offert ceci ».

Parmi ses qualités on note une résignation inébranlable à Dieu. Il avait quitté les villes pour s’installer dans la brousse confirmant sa confiance à son SEIGNEUR. Cette attitude lui a valu l’assistance de du Tout Puissant dans tous les domaines conformément à sa parole « Quiconque place sa confiance en DIEU, il (DIEU) lui suffit » Coran S 65 V3

QUELQUES UNES DE SES RECOMMANDATIONS

1. Consacrez vous à Dieu et à son prophète mais travaillez 2. Faites précéder la science à l’acte car c’est la première qui conduit à la richesse et non le second. 3. Quiconque se réjouit de la soumission des gens envers lui est un ignorant et ne mérite pas son statut de guide spirituel 4. Il recommandait également ceci à ses disciples “ suivez moi tant que j’obéis à DIEU ”

SERIGNE ABDOULAHI MBACKE
souleymane diop - le 2 mai 2014

dieuredieuf serigne abdoulahi yalana yalla yok ay léram défalko garatou yoninte thi barké khadimou rassoul amine way amine serigne modou habib yague fi lol té wér way way amine way

SERIGNE ABDOULAHI MBACKE
NDEYE FATIM BEYE - le 14 mars 2013

BIBLIOGRAPHIE DEZ SOKHNA MAI MBACKE

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Rabi ul Awwal 1439 H. correspond au lundi 20 novembre 2017

NB : Le mois de Rabi ul Awwal est le troisième mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

décembre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Évènements à venir


Les derniers articles

Waxtaanou Serigne Bassirou MBACKE Khélkom Magalou Xassida Yi 2017
Waxtaanou Serigne Bassirou MBACKE Khélkom | Magalou Xassida Yi 2017 (vu 0 fois)


Khoutba S. Ahmadou Rifahi | Le travail et l'accumulation de richesses- causes et (...)
Khoutba S. Ahmadou Rifahi | Le travail et l’accumulation de richesses- causes et conséquences ici bas et dans (...) (vu 137 fois)


MEME RUBRIQUE

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké : des sermons d’une valeur inestimable
Les sermons que Cheikh Abdoul Ahad a laissés à postérité sont encore d’une brûlante actualité et d’une acuité indéniable. (...) (vu 6158 fois)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3986 fois)

Sokhna Astou Gawane MBACKE, vertueuse fille de Cheikh Ahmadou Bamba
Sokhna Astou Gawane MBACKE : qui était cette illustre fille de Cheikh Ahmadou Bamba ? Portrait Sokhna Astou Gawane (...) (vu 880 fois)

Sokhna Mbène Ngabou MBACKE fille de CHEIKH AHMADOU BAMBA
Portrait Sokhna Mbène Ngabou De son vrai nom Aichatou, Sokhna Mbene Ngabou a vu le jour en 1922 à Ngabou, localité (...) (vu 1423 fois)

Serigne Abdoul Ahad Mbacké : le culte de la vérité et du travail honnête
Le culte de la vérité Quand, en 1914, naquit à Diourbel Serigne Abdoul Ahad, celui qui allait devenir le troisième (...) (vu 2708 fois)


Les Grands Disciples

Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye, un des fidèles compagnons de Cheikh Ahmadou (...)
Cheikh Mouhamadou Gaye Diamoye, le véridique Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye est une personnalité énigmatique de la (...) (vu 309 fois)

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons de Cheikh Ahmadou Bamba, faisait partie de cette génération (...) (vu 1891 fois)

SERIGNE MASSAMBA : Le calligraphe, le copiste et l’enlumineur au service de BOROM (...)
Cheikh Ahmadou Bamba à partir de 1912 fut assigné à résidence surveillée à Diourbel. Quelques temps après son (...) (vu 1323 fois)

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna Absatou Seck est né a Ndilki près de Mbacké Baol vers 1890. Il (...) (vu 3539 fois)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3986 fois)


Mourides.com © 2009-2017 Plan du site Contact Agenda Android Apps Blog Syndiquer tout le site RSS 2.0