Cheikh Sidy al Moukhtar
 Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Faire un don via orange money

articles les plus lus


DANS LA MEME RUBRIQUE

La force de l’engagement et de la fidélité de (...)
Signe de grande confiance du Maître : l’élève allait recevoir en apanage Darou (...)

Mame Cheikh Anta MBACKE : qui était cette (...)
Mame Cheikh Anta MBACKE est l’un de ceux dont la détermination inflexible (...)

Les derniers articles

Magal de Mbacké Kadior prévu le 25 janvier (...)
Le gouverneur de la région de Louga a présidé ce mardi le Comité Régional de (...)

La communauté mouride et Darou Mouhty se (...)
C’est ce jeudi 5 janvier 2017 qu’est commémoré le premier anniversaire du (...)

Les Grands Disciples

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna (...)

Serigne Mbaye DIAKHATE
Qui connaît la détermination avec laquelle Serigne Mbaye (...)

la météo a touba

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu Diourbel.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Google+ Newsletter
Mourides.com
L’accueil mémorable de Serigne Touba à Darou Salam en 1902
Article mis en ligne le 13 septembre 2014 par MOURIDE

Après son retour d’exil du Gabon en 1902, CHEIKH AHMADOU BAMBA effectua un séjour mémorable à Darou Salam chez son frère Mame Cheikh Anta Mbacké qui lui offrit alors une très grande réception dont les échos resteront toujours gravés dans les annales de l’histoire.

Le 11 Novembre 1902, Cheikhoul Khadim, auréolé de gloire débarquait sur le port de Dakar, après presque huit ans d’exil dans les terres hostiles de l’Afrique centrale. Ce fut son frère et disciple Mame Cheikh Anta MBACKE qui eut l’immense privilège de monter à bord du bateau qui le ramenait pour l’accueillir et l’accompagner sur la terre ferme où l’attendait une foule délirante de disciples.

Mame Cheikh Anta MBACKE alla ensuite attendre son Maître à Darou Salam. Pendant que celui-ci effectuait un périple qui allait le conduire tour à tour à Louga, à Baridiam, Sanoussy, Mbacké Kajoor, il lui préparait un accueil digne des « Mille et Une Nuits ».

Cheikh Ahmadou Bamba n’arriva à Darou Salam que le 20ème jour du mois lunaire de shawwal.

Pour Mame Cheikh Anta, rien ne fut de trop pour marquer l’événement et pour exprimer sa propre reconnaissance à Dieu de lui avoir rendu son frère et maître spirituel. La communauté qui retrouvait dans une joie indescriptible son guide ne fut pas en reste. Un extraordinaire tapis rouge que Mame Cheikh Anta avait acquis à grand frais pour la circonstance fut déroulé sous les pas de Cheikhoul Khadim, avec, de chaque côté, une haie d’honneur au bord du délire.

Le Saint Coran fut lu au moins sept mille fois. Pendant toute la durée du séjour de Cheikhoul Khadim à Darou Salam. Chaque jour on immola quinze bœufs, quinze béliers ainsi qu’un nombre incalculable de poulets et de chameaux. Au cours de ces journées, toute forme de bétail licite fut immolée.

La réception de Darou Salam fut la première festivité d’envergure. Depuis, la tradition est perpétuée chaque année avec toujours plus de ferveur et plus d’enthousiasme en signe de reconnaissance à Allah d’avoir permis le retour triomphal de Khadimou Rassoul parmi les siens, après la mission accomplie.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0