Cheikh Sidy al Moukhtar
 Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Faire un don via orange money

articles les plus lus


DANS LA MEME RUBRIQUE

Écouter et Télécharger les Conférences de (...)
Né à Louga vers 1922, de parents dignes et respectés qui ont fondé une famille (...)

La Vision de Serigne Sam Mbaye sur le monde (...)
Actuellement nous vivons une époque très critique où les ordres de DIEU et du (...)

Les derniers articles

Magal de Mbacké Kadior prévu le 25 janvier (...)
Le gouverneur de la région de Louga a présidé ce mardi le Comité Régional de (...)

La communauté mouride et Darou Mouhty se (...)
C’est ce jeudi 5 janvier 2017 qu’est commémoré le premier anniversaire du (...)

Les Grands Disciples

Aperçu sur la vie et l’oeuvre de SERIGNE (...)
La simple évocation du nom de Serigne Massamba Mbacké (...)

Mame Cheikh Ibrahima FALL "Lamp Baboul (...)
Cheikh Ibrahima FALL, ou Lamp Fall " Baboul Mouridina (...)

la météo a touba

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu Diourbel.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Google+ Newsletter
Mourides.com
Serigne Sam Mbaye
Article mis en ligne le 14 mars 2011 par MOURIDE

Né à Louga vers 1922, de parents dignes et respectés qui ont fondé une famille réputée par son érudition et sa vertu religieuses, SERIGNE SAM fût baptisé MAME MOR DIARRA frère utérin de KHADIMOU RASSOUL CHEIKH AHMADOU BAMBA. Son père AHMADOUL MOUKHTAR, plus connu sous le nom de AHMADOU SAKHIR , fût un savant émérite, un grand adorateur pétri de dons et de miracles. Sa mère, SOKHNA FATOU THIAM, fervente musulmane très vertueuse, avait coutume de donner de la nourriture à son entourage et aux nécessiteux. Elle était une femme dévouée corps et âme à son époux et se distinguait également par son intelligence rare. L’Homme : son cursus A la fleure de l’âge, c’est d’abord chez le marabout MBAYE TOURE que SERIGNE SAM fut initié au SAINT CORAN avant d’être envoyé à COKKI par son père chez son propre disciple CHEIKH AHMAD SAKHIR LO, pour parachever ce qui lui restait du Coran. En un temps record, SERIGNE SAM mémorisa le saint Coran à la surprise de son maître qui lui enseigna le Droit Islamique, la grammaire et beaucoup d’autres disciplines. SERIGNE SAM voyagea ensuite vers Saint-Louis où il étudia auprès d’éminents savants parmi lesquels Serigne Diakhaté à Guet Ndar qui enseignait de célèbres disciplines.

La dimension sociale de Serigne Sam Mbaye

L’Homme : sa dimension sociale SERIGNE SAM était un homme sociable, d’une grande érudition, d’une grande humilité, simple de caractère et d’un abord facile. Il plaisantait avec son entourage sans jamais rire aux éclats, Il maintenait ses relations avec celui qui les rompait, Il donnait à celui qui lui refusait, Il pardonnait à celui qui lui faisait tort, Il se souciait de ses amis et leur rendait visite, Il venait au secours de l’indigent et du faible, Il s’asseyait sur une natte ou à même le sol sans allonger les jambes, Il était magnanime et généreux, Il mettait son salaire dans sa poche et le distribuer aux indigents, Il était plein de compensation envers les créatures. Un homme dit : " Un jour je l’aperçus de loin entrain de séparer deux chèvres qui se donnaient des coups de cornes. Je l’ai contemplé longuement puis je me suis dis au fond de moi-même que Dieu crée ce qu’Il veut " disait un des ses contemporains. La prêche et la guidance sur la voie de Dieu, l’intérêt qu’il accordait aux soucis de ses voisins faisaient qu’à la tombée de la nuit, quand chacun retourne chez soi, lui il se tournait vers son Seigneur, multipliant ses prières, ses prosternations et ses incantations.Ceci est donc un bref aperçu de la vie de SERIGNE SAM MBAYE, modèle de combattant dans la voie de Dieu, d’esprit de sacrifice,

Les Etudes de Serigne Sam Mbaye

Serigne Sam avait une intelligence voir un don caractérisé par sa faculté de compréhension extraordinaire. Il était rare qu’il oublie ce qu’il avait appris. Il était l’exemple préféré de certains des savants dès qu’il s’agissait de rapidité de mémorisation et de bonne compréhension.Bay Sam a fait ses études coraniques à Louga,auprès de Serigne Mbaye Toure puis à Koky auprès de Ahmadou Sakhir Lo(fondateur du daara koky sous l’ordre de Mame Cheikh).Après avoir récité la totalité du texte coranique et écrit son premier Kamil,Bay Sam commence,auprès de ce même Ahmadou Sakhir Lo à étudier les sciences religieuses.Il ira ensuite à Saint-Louis pour approfondir ses connaissances religieuses auprès d’illustres maîtres comme Serigne Tidjane Niang et Serigne Ahmet Fall.Il a également étudié auprès de Serigne Modou Fall Khalil avant d’aller en Mauritanie pour continuer ses études. Revenu au Sénégal,il débute ensuite ses études françaises et parvient à obtenir le CEPE avant de partir à l’université de Zaytun en Tunisie. Rentré au pays il prépare le brevet d’études du premier cycle (BEPC)puis la première partie du baccalauréat au lycée Faidherbe de Saint - Louis (actuel El hadji Oumar Tall).Il sera recruté,par la suite,par le gouvernement Sénégalais en qualité de moniteur (pour enseigner le français) pendant cinq ans environ avant d’ être nommé surveillant au collège franco-arabe de Dakar. Passionné par la recherche du savoir,il a su toujours allié le travail et les études .C’est ainsi qu’il s’est inscrit à la faculté des lettres et sciences modernes (en français et en arabe). C’est à l’université de Dakar qu’il poursuit ses études jusqu’à l’obtention de sa maîtrise en français cumulée à une parfaite maîtrise de l’anglais, de la philosophie ainsi que des lettres éthiques. Aux termes de ses études chez le disciple de son père AHMADOU GAYE, il partit étudier à l’Université Constantine en Algérie avant de terminer ses études littéraires et scientifiques en Tunisie. Quand il eût comme sujet d’examen de sortie " L’esprit de sacrifice ", il a pris l’exemple de ALI IBN ABOU TALIB, lorsqu’il passa la nuit dans le lit du prophète MOHAMED (PSL) tout en sachant que les jeunes KHOURAÏSH allaient le tuer. Lorsque furent proclamés les résultats, son nom était le premier sur la liste et les journaux en firent beaucoup de commentaires ; c’était vers les années 50.Il sera également recruté comme professeur au Lycée de Dakar,puis nommé Directeur du collège franco-arabe avant d’ être nommé par la suite Proviseur du Lycée Malick Sall de Louga.Par ailleurs, SERIGNE SAM MBAYE déployait des efforts surhumains et menait un lutte sans merci à la faveur de la religion avec une éloquence qui faisait pénétrer sa parole dans les cœurs en y laissant des traces profondes.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0