Keur Serigne Touba

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Article mis en ligne le 25 mars 2011 par BAYE FALL

Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons de Cheikh Ahmadou Bamba, faisait partie de cette génération qui reçut du Cheikh lui-même une éducation pratique, une formation mystique ainsi que les fondements essentiels de sa nouvelle voie : le Mouridisme.

Sa naissance et son éducation

Né à Maoundou dans l’actuel département de Tivaouane au cours du mois de Rabi al awwal 1271, sa mère s’appelle Sokhna Mariama Seck. Il grandit au sein d’une grande famille réputée depuis fort longtemps pour l’érudition, la piété et la noblesse de ses membres.

Lorsqu’il atteint l’âge de scolarité, il fut confié à Serigne Massata Diakhaté chez qui il apprit et mémorisa, en peu de temps, le Saint Coran puis le transcrivit, selon la coutume, avant de se rendre ensuite à la célébre université de Pire pour y perfectionner ses connaissances du Livre et entamer l’étude des Sciences islamiques. Ces études achevées, il se dirigea vers Nguick auprés du grand érudit Serigne Mor Madieng Falou. Il y effectua des études approfondies en grammaire et en jurisprudence islamique. Il acheva, enfin, ses voyages d’apprentissage à Patar à l’école de l’illustre érudit Serigne Mame Mor Anta Sally père de Cheikh Ahmadou Bamba.

Ses relations avec le Cheikh

A la disparition de Mame Mor Anta Sally, la gestion de l’école revenait au Cheikh. Décidé, plus tard, à faire une tournée au Sénégal et en Mauritanie, le nouveau maître confia à Serigne Ndame la charge d’assurer son intérim, ce qui constitue une parfaite illustration de la confiance du Cheikh à son égard. Quelques mois après, Cheikh Ahmadou Bamba réunit tous ceux qui étaient à l’école et leur communiqua qu’une mission divine venait de lui être confiée et qui consistait à vivifier et à restaurer la Sunna du Prophète (PSL) ainsi qu’à réformer la communauté musulmane. Cela rendait nécessaire l’adoption d’une nouvelle méthode d’éducation et de formation. Par conséquent, ceux qui avaient les mêmes ambitions que lui et qui voulaient rester, devraient se soumettre à ses ordres et orientations.

Cheikh Abdourahmane Lo fut parmi les premiers à faire le pacte d’allégeance. Bien qu’il eut pratiquement le même âge que le Cheikh, Serigne Ndame fit preuve d’un dévouement hors du commun et joua ainsi un rôle déterminant dans la mission grandiose de Cheikh Ahmadou Bamba.

Son rôle dans la mission du Cheikh

En fait, les premiers adeptes formés par le Cheikh lui-même, se sont, par la suite, chargés, chacun dans son domaine, de réaliser les projets éducatifs et sociaux d’un des plus grands domaines si ce n’est le plus important : l’enseignement du Coran. Nul n’ignore, en effet, la place prépondérante du Coran dans le jihad du Cheikh. Il est la pierre angulaire de ses enseignements, son arme efficace face aux ennemis de l’Islam et à Satan, comme il le dit dans nombre de ses poèmes.

Par ailleurs, Cheikh Abdourahmane Lo restait au coté du Cheikh durant tous ses déplacements de Mbacké Kajoor à Dar al Alim et al Habir (actuel Ndame) où le Cheikh l’installa définitivement pour qu’il s’adonnât entiérement à l’enseignement. C’est précisément dans cette localité que la plupart des fils et filles du Cheikh apprirent le Coran grâce au dévouement de leur maître. Ce dévouement lui valut une position privilégiée auprés du Cheikh.

Sa position auprés du Cheikh

Confident et conseiller du Cheikh, Serigne Ndame bénéficiait auprés de celui-ci d’une absolue et immense confiance : le Cheikh lui confia l’instruction de ses frères cadets et, plus tard, de ses propres enfants avant de lui donner pour épouses successivement deux de ses filles : Sokhna Fatimatou puis Sokhna Mouslimatou. Cela prouve, s’il en est encore besoin, que Serigne Ndame, grâce à ses bonnes qualités jouissait d’une haute estime de la part de Cheikh Ahmadou Bamba et de sa famille.

Ses qualités et sa conduite

Comme le dit l’adage « Dis moi qui tu fréquentes, je te dis qui tu es », le propre de l’homme est de se comporter à l’image de ses amis et compagnons. Il va de soi donc que Cheikh Abdourahmane Lo, disciple et compagnon de première heure du Cheikh, était un homme exemplaire.

Ainsi, était-il très vertueux, respectueux d’une façon exceptionnelle des obligations religieuses et assidu dans le travail sans répit. Les futilités de ce bas monde n’ont jamais retenu son attention.il était un homme de vérité et de courage, un dévot qui passait ses journées à jeuner et ses nuits à prier et à réciter les versets coraniques.

Sa disparition

Lorsque Cheikh Abdourahmane Lo fut d’un âge très avancé, ses propres fils et disciples, parfaitement préparés, prirent le relais. Sa mission fut alors poursuivie avec succés, grâce à Dieu. Ainsi, Dâr al Alim al Habir resta un centre de rayonnement que Serigne Ndame continua à superviser jusqu’à ce qu’il fut rappelé à Dieu au mois de Chaabane 1363 de l’hégire (1944).

De nombreux poèmes furent composés pour faire son éloge et vanter ses mérites. Que Dieu le Tout Puissant soit satisfait de lui et qu’il guide les pas de ses successeurs. Amin

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Rabî u-th-Thânî 1439 H. correspond au Mercredi 20 décembre 2017

NB : Le mois de Rabî u-th-Thânî est le quatrieme mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

janvier 2018
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Évènements à venir


Les derniers articles

Les Condoléances de la Famille Omarienne auprès du Khalif Général des Mourides
Les Condoléances de la Famille Omarienne auprès du Khalif Général des Mourides le 17 Jan 2018 (vu 193 fois)

Allégeance Famille Serigne Massamba Mbacké aupres du Khalif Général des Mourides
Allégeance Famille Serigne Massamba Mbacké aupres du Khalif Général des Mourides le 16 Jan 2018 (vu 159 fois)

Entretien Exclusif avec Serigne Cheikh Thioro Mbacke le Secrétaire Particulier de Cheikh Sidy al (...)
Entretien Exclusif avec Serigne Cheikh Thioro Mbacke le Secrétaire Particulier de Cheikh Sidy al Moukhtar Mbacke (...) (vu 708 fois)


MEME RUBRIQUE

Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye, un des fidèles compagnons de Cheikh Ahmadou (...)
Cheikh Mouhamadou Gaye Diamoye, le véridique Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye est une personnalité énigmatique de la (...) (vu 371 fois)

CHEIKH ISSA DIENE
Diambar dji comme le surnommait SERIGNE TOUBA est né vers 1865 à Tagar dans le Cayor.Son père Serigne Ibrahima DIENE (...) (vu 778 fois)

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna Absatou Seck est né a Ndilki près de Mbacké Baol vers 1890. Il (...) (vu 3555 fois)


Les Grands Disciples

Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye, un des fidèles compagnons de Cheikh Ahmadou (...)
Cheikh Mouhamadou Gaye Diamoye, le véridique Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye est une personnalité énigmatique de la (...) (vu 371 fois)

CHEIKH ISSA DIENE
Diambar dji comme le surnommait SERIGNE TOUBA est né vers 1865 à Tagar dans le Cayor.Son père Serigne Ibrahima DIENE (...) (vu 778 fois)

Serigne Mbaye DIAKHATE
Qui connaît la détermination avec laquelle Serigne Mbaye Diakhaté est parvenu à l’ombre de KHADIM RASOUL, saura que son (...) (vu 1222 fois)

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna Absatou Seck est né a Ndilki près de Mbacké Baol vers 1890. Il (...) (vu 3555 fois)

SERIGNE MASSAMBA : Le calligraphe, le copiste et l’enlumineur au service de BOROM (...)
Cheikh Ahmadou Bamba à partir de 1912 fut assigné à résidence surveillée à Diourbel. Quelques temps après son (...) (vu 1349 fois)


Mourides.com © 2009-2018 Plan du site Contact Agenda Android Apps Annuaire Syndiquer tout le site RSS 2.0