Cheikh Sidy Moukhtar
 Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Vous pouvez faire un don pour soutenir le site merci

articles les plus lus


DANS LA MEME RUBRIQUE

Visite de l’Ambassadeur de France à Touba le (...)
L’Ambassadeur de France au Sénégal Son Excellence Monsieur Christophe BIGOT (...)

Conseils sur la santé bucco-dentaire
Conseils sur la santé bucco-dentaire Par le Pr Soukaye Dia Tine chef du (...)

Les derniers articles

Visite de l’Ambassadeur de France à Touba le (...)
L’Ambassadeur de France au Sénégal Son Excellence Monsieur Christophe BIGOT (...)

Conseils sur la santé bucco-dentaire
Conseils sur la santé bucco-dentaire Par le Pr Soukaye Dia Tine chef du (...)

Les Grands Disciples

Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye, un des (...)
Cheikh Mouhamadou Gaye Diamoye, le véridique Serigne (...)

Aperçu sur la vie et l’oeuvre de SERIGNE (...)
La simple évocation du nom de Serigne Massamba Mbacké (...)

la météo a touba

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu Diourbel.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Google+ Newsletter
Mourides.com
Serigne Bassirou M’Backé Mourtada a séjourné du vendredi au samedi derniers au Cap Skirring.
Article mis en ligne le 15 mai 2012 par BAYE FALL

La communauté Mouride de la station balnéaire, comme à l’accoutumée lui a réservé un accueil sensationnel. Le petit- fils de Sérigne Touba perpétue par là, l’œuvre de son père, Mourtada M’Backé, apôtre du Mouridisme dans le Kassa (département d’Oussouye) avec la première communauté qu’il a encouragée en lui rendant périodiquement des visites missionnaires

La communauté Mouride du Cap Skirring a été bien mobilisée pour accueillir son guide religieux en la personne de Serigne Bassirou M’Backé qui, sur les pas de son père, y effectue chaque année un séjour. En son honneur ont été organisés un « Berndé » un immense banquet et un thiant au niveau de la mosquée mouride du Cap. Toute la nuit du vendredi, différents orateurs se sont relayés pour donner des enseignements sur le fondateur du Mouridisme Cheikh Amadou Bamba et les préceptes qui sous-tendent cette confrérie. Les khassaides et les esquisses chorégraphiques, ont été au menu de cette veillée religieuse où l’on a assisté par moment à des scènes d’extase « daanu leer » de certains talibés. Parlant de Sérigne Touba, le premier conférencier renseigne que « Cheikh Amadou Bamba est un immortel parmi les mortels, car il est toujours vivant au milieu de nous ». Khadim Kébé, du dahira mouride du Cap Skirring a appelle d’ailleurs à plus de solidarité et de fraternité entre les membres de la grande famille mouride. Aussi, a-t-il invité ses frères à plus d’endurance et de persévérance, car convaincu que la voie qui mène au salut est parsemée d’embûches, à contrario, celle qui méne à la déperdition est bien balisée. « Mais gars à cette dernière » semble t-il avertir ! Dans le même souci, Sérigne Dame Dieng, venu de Ziguinchor a quant à lui exhorté les fidèles à croire à l’existence du paradis tout comme à celle de l’enfer, mais également au destin quelque soit sa nature. Il a à son tour prêché la concorde et l’amour mutuel entre frères et prochains et la référence à la miséricorde de Dieu. Le redoutable prêcheur mouride de Ziguinchor, rendra également un hommage aux femmes qui, à ses yeux, méritent une considération quasi révérencielle à la seule condition qu’elles jouent aux épouses éprises de paix et d’harmonie conjugale et familiale. Mieux le marabout en a, à cet effet, déduit que l’unité dans l’islam commence par l’unité des femmes. Avant d’inviter à nouveau ses frères mourides à resserrer davantage leurs liens de solidarité et de fraternité. Aussi, a t il rappelé que la dimension cardinale du Saint fondateur de la Mouridya transcende toutes les contingences viagères ; ce qui fait de lui, confesse t il, un homme adulé par toutes les confessions religieuses y comprise la communauté chrétienne pour l’hommage sublime qu’il a rendu à la Vierge Marie, mère du Christ.
L’occasion a été aussi au cours de ce thiant de lancer la fondation Mouride, une fondation de bienfaisance, appelée « Les abreuvoirs limpides » pour le soutien des écoles coraniques. Très satisfait de la mobilisation de ses talibés, Serigne Bassirou M’Backé, en quittant le Cap Skirring le lendemain, se dit pleinement réjoui du dynamisme du daahira du Cap Skirring et de son dévouement dans l’accomplissement des préceptes édictés par Sérigne Touba. Il se dit également réjoui de continuer l’œuvre de son père dans la zone. Le départ de sa caravane a été ponctué par de fortes bousculades, des déclamations et des pleurs de beaucoup de ses talibés qui ne souhaitaient certainement pas voir leur guide religieux prendre de si tôt, congé d’eux.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0