Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Vous pouvez faire un don pour soutenir le site merci

DANS LA MEME RUBRIQUE

Le Senegal vient de remporter le Grand Prix du Concours International du (...)
Mouhamed Moudjtaba Diallo vient de remporter le Grand Prix du Concours de (...)

Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke ibn S. Fallou | 19 Mai 2017
Julli Ajuma Touba Alieu du 19 05 2017 Thème- Le mois béni de Ramadan ; Sa (...)



Les derniers articles

Les Prières surérogatoires (NAFILAS) du Mois Béni de Ramadan
Les prières surérogatoires ci-après sont des pratiques méritoires durant le (...)

Recommandations de Cheikh Ahmadou Bamba Relatives au mois de Ramadan (...)
Sachez que la transgression des recommandations est interdite durant chaque (...)

Calendrier Perpétuel Permettant de Déterminer avec Exactitude la Nuit du (...)
Le Serviteur du Prophète Khadimou Rassoul , a dressé un calendrier perpétuel (...)

Les Grands Disciples

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna (...)

Mame Cheikh Ibrahima FALL "Lamp Baboul Mouridina"
Cheikh Ibrahima FALL, ou Lamp Fall " Baboul Mouridina (...)

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons (...)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno (...)

Cheikh Ibra Fall : Une des grandes figures du Mouridisme
Les Origines de CHEIKH IBRA FALL Ndiaby Fall se (...)

la météo a touba

Clair de lune voilé
22°C
ressentie : 22°C

Clair de lune voilé
Mise à jour : 27 mai 2017 à 06h00min
Station : Diourbel, DB, SG
    Vent 0 km/h - N/D
    Humidité 94%
    Pression 1011.9 mbar
    Point de rosée 21°C
    Visibilité 6.4 km
Google+
PORTRAIT DE SERIGNE ABDOUL AHAD MBACKE
Article mis en ligne le 20 août 2014 par BAYE FALL

PORTRAIT DE SERIGNE ABDOUL AHAD MBACKE

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, 3ème Khalife Général des Mourides a vu le jour en 1914 à Diourbel, au Sénégal. A sa naissance son vénéré père Cheikh Ahmadou Bamba prenant à témoin ses plus proches disciples déclara : " Priez pour lui afin qu’Allah lui accorde longue vie car, en lui, je place un espoir immense’’.

Cet espoir, Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, surnommé par les uns le bâtisseur et par les autres l’éducateur, ne l’a point déçu.

Un quart de siècle depuis son retour à son Seigneur, son souvenir demeure encore vivace dans le cœur des mourides et des musulmans.

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké a assimilé le Coran et les Sciences religieuses sous la férule de son oncle Serigne Amsatou DIAKHATE, frère de sa vertueuse mère Sokhna Mariama DIAKHATE. Très tôt, il a fait du travail licite et de l’adoration de DIEU un sacerdoce. En talibé exemplaire, on l’a vu, agriculteur émérite ; il a gagné les galons de premier agriculteur dans ses exploitations de Touba Bélel, de Boki Barga, de Kadd Balooji et de Mbara Dieng.

Pendant le magistère de Serigne Fallou Mbacké son prédécesseur au Khalifat, Serigne Abdoul Ahad, dans une discrétion et un effacement frisant parfois la recherche de l’anonymat, a consacré sa vie au travail en s’évertuant à ne vivre que du fruit honnête et licite de son travail.

Quand le 6 août 1968, Serigne Fallou Mbacké 2ème Khalife Général du Mouridisme, rejoignit son Seigneur, la Communauté qui dans sa grande majorité l’ignorait put découvrir un homme droit, honnête, ennemi irréductible du mensonge, de la duplicité et de l’hypocrisie. Sa rigueur inflexible le conduit très vite à mettre en place des dispositions dont les résultats ne tardèrent pas à donner au Mouridisme un visage encore plus rayonnant.

Grand éducateur, par la parole persuasive et par l’exemple incitatif, il a explicité avec une rare réussite, la doctrine du travail rédempteur professé par son illustre père. En multipliant les daaras, il a contribué à accentuer l’orientation de la communauté vers l’étude, la recherche de la connaissance.

Cheikh Abdoul Ahad est également reconnu comme l’un des grands bâtisseurs de la ville sainte de Touba. Il a fait en quelques années de cette cité, une ville moderne en pleine expansion. Avec lui, la cité bénite est devenue un vaste chantier avec la floraison des infrastructures religieuses, culturelles et sociales qui témoignent de sa grande vision.

Incontestablement, Baye Lahad comme on l’appelle affectueusement a laissé une empreinte indélébile dans la ville de Touba, tout comme dans le cœur des mourides. A sa disparition, le 19 juin 1989, il a laissé une cité en plein essor et une communauté résolument soudée, mobilisée autour de l’adoration de DIEU et du travail sanctifiant.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0