Keur Serigne Touba
 Keur Serigne Touba
MBACKE BAOL 1301-1304H. (1806-1887)
Article mis en ligne le 7 novembre 2010 par MOURIDE

La même aspiration exceptionnelle qu’il avait en DIEU fut convertie dans le service de son Maître Spirituel MOUHAMMAD l’Envoyé de DIEU (Rasûlal-Lâh) son Patron, car c’est auprès de ce dernier que DIEU l’envoya.

Et l’aspiration qu’il avait envers l’Elu était telle qu’il passa tout le temps à faire le Panégyrique de Celui au sujet de qui il nous dit

Je Lui dois, pour la Face de DIEU et non pour autre chose, quelque chose qui l ’enchante, cela est en effet un service qui confond tous les autres services."

Dans cette profonde aspiration à servir le Prophète, il se confronta constamment à toutes les difficultés sur son chemin, comme trouver une terre d’accueil où dominerait la Voix de DIEU.

A Mbacké Baol, son influence s’agrandissait il était devenu le point de mire de la Communauté Musulmane. L’approbation des disciples était non seulement massive, mais ses adhérents appartenaient a toutes les catégories de l’échiquier social (princes, personnalités religieuses et le petit peuple).

Sa constance dans le service de l’Elu semblait être la solution des maux du Dâr al Islâm.Il y’avait autour de lui les opprimés, d’anciens ennemis de la France et des vertueux qui attendaient un Guide Spirituel.

Le Cheikh faisait subir à ses disciples des exercices pieux interminables par l’alchimie spirituelle de ses écrits et les initiait dans toutes les branches et disciplines du travail.

C’est ainsi qu’ils avaient atteint un degré de perfection tel qu’ils surpassèrent leurs semblables dans le sacrifice de l’âme et des biens pour la Face de DIEU.

Avec cette émergence dynamique, le Cheikh était devenu insupportable aux yeux de ses proches, des administrateurs et des aristocrates.

Devant la double pression de ceux qui affluaient vers lui et de ceux qui lui furent hostiles, il émigra à la recherche d’une terre de paix avec ses disciples, considérant les autres comme les feux de l’alchimie dans son objectif - L’Islam ne donne pas de Promotion à quelqu’un sans l’avoir éprouvé - il quitta MBacké Baol en 1304.h (1886).

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Dhûl Qicdah 1438 H. correspond au mardi 25 juillet 2017

NB : le mois de Dhûl Qicdah est le onzième mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

août 2017
lunmarmerjeuvensamdim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Évènements à venir
Pas d'évènements à venir


Les derniers articles

Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke | 18 Août 2017
Sermon en wolof Julli Ajuma Touba Alieu du 18 08 2017 | "L’héritage et les droits individuels des (...) (vu 370 fois)


Présentation de la ville Sainte de TOUBA
Située au 14° 52’ de latitude Nord et 15° 52 ’ de longitude Ouest, la Ville de TOUBA se trouve dans le centre ouest du (...) (vu 4752 fois)


Mbacké Bâry a été fondé par Mame Maharame MBACKE vers 1700.
C’est à Mbacké Bâry que le vénéré CHEIKH AHMADOU BAMBA avait pris congé de ses fils et de ses disciples pour aller répondre (...) (vu 275 fois)



MEME RUBRIQUE

De la Réhabilitation du Pacte d’Allégeance au Rang de Serviteur Privilégié
Conformément à la démarche que nous avons empruntée, la séquence présente des thèmes qui matérialisent la déclaration (...) (vu 348 fois)


Le pacte d’allégeance 1300-1301.H / (1882-1883)
C’est un parcours qui fut un marathon de 12 ans - allant du mois de Muharram 1300.h au mois de Ramadan 1312.h -. (...) (vu 310 fois)


1300.h (1882) - 1301.h (1883)
Dès le début de 1300.h (1882) le Cheikh révéla son ambition : la providence lui offrit le contexte exceptionnel de (...) (vu 261 fois)


DAROU SALAM 1304-1305H. (1886-1887)
C’est à Dârou SaIâm où le SEIGNEUR qui efface les épreuves de ceux qui sont constants dans Sa Cause lui indiqua une Terre (...) (vu 229 fois)


FIN 1305H. (1886) DEBUT 1306H. (1888)1312H. (1895) TOUBA
Le TRES-HAUT et servir le Prophète, en dispensant une éducation spirituelle aux Mourides : ceux-là qui sont préoccupés (...) (vu 198 fois)



Les Grands Disciples

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons de Cheikh Ahmadou Bamba, faisait partie de cette génération (...) (vu 1805 fois)



CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3810 fois)



SERIGNE MASSAMBA : Le calligraphe, le copiste et l’enlumineur au service de BOROM (...)
Cheikh Ahmadou Bamba à partir de 1912 fut assigné à résidence surveillée à Diourbel. Quelques temps après son (...) (vu 1262 fois)




Mourides.com © 2009-2017 Plan du site Contact Agenda Android Apps Blog Syndiquer tout le site RSS 2.0