Keur Serigne Touba
 Keur Serigne Touba
Malick Ndiaye, maître de conférence en sociologie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) exhorte les mourides à chercher l’or qui se cache en Serigne Touba
Article mis en ligne le 18 décembre 2012 par BAYE FALL

Malick Ndiaye, maître de conférence en sociologie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), a exhorté, dimanche, à Dakar, les mourides à faire moins de ‘’célébration’’, pour aller plutôt chercher ‘’l’or qui se cache’’ en Cheikh Ahmadou Bamba (Serigne Touba), le fondateur du mouridisme, l’une des plus grandes confréries musulmanes du Sénégal.

‘’Il faut que l’on diminue la célébration, même si elle est nécessaire. Allons chercher l’or qui se cache en Serigne Touba ! L’Afrique en a besoin, le monde en a besoin’’, a dit M. Ndiaye, lors d’un atelier de réflexion sur les problématiques de développement, tenu en prélude au Magal de Touba qui se tiendra le 1er janvier 2013.

Le panel du jour était axé sur le thème : ‘’Apport du Mouridisme dans le domaine de l’éducation et de la culture.’’

La rencontre s’inscrit dans le cadre du Forum sur l’apport du mouridisme au développement du Sénégal, ouvert samedi au King Fahd Palace, à Dakar, par le président de la République, Macky Sall.

M. Ndiaye a centré son intervention sur le thème ‘’science et pédagogie de l’action éducative dans ‘’Massakil-Al-Jinaan’’ ou le rapport entre théorie et pratique chez Cheikh Ahmadou Bamba’’.

Selon Malick Ndiaye, il est important que les gens revoient les méthodes d’enseignement ‘’sacrées et sérieuses’’ de Serigne Touba. ‘’Il faut écrire, les publier, car Serigne Touba nous à légué cela, et c’est à nous de revoir ses méthodes’’, a-t-il dit.

‘’Ce n’est pas normal que, depuis Massakil-Al-Jinaan, il n’y a pas d’autres écrits’’, a déploré le sociologue dans son speech en wolof.

Abondant dans le même sens, il a indiqué qu’il est inadmissible que ce livre ne soit pas intégré dans le programme d’enseignement de droit à l’université, alors qu’on est dans un pays à plus de 90% musulman.

‘’Nous ne sommes pas aussi démunis que cela [...]. Une histoire nous a été imposée par l’école française’’, a-t-il indiqué, avant d’inviter ceux qui sont en doctorat à aller consulter ‘’Massakil-Al-Jinaan’’. ‘’Tout est dedans’’, a-t-il assuré.

S’adressant aux nombreux fidèles venus prendre part à la manifestation, il leur a conseillé d’apprendre la langue arabe, s’ils ne veulent pas que beaucoup de choses leur échappent.

’’Nous avons besoin, aujourd’hui, encore plus de Serigne Touba, de ses enseignements, lui il n’est plus là’’, a-t-il ajouté.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Dhûl Qicdah 1438 H. correspond au mardi 25 juillet 2017

NB : le mois de Dhûl Qicdah est le onzième mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

août 2017
lunmarmerjeuvensamdim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Évènements à venir
Pas d'évènements à venir


Les derniers articles

Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke | 18 Août 2017
Sermon en wolof Julli Ajuma Touba Alieu du 18 08 2017 | "L’héritage et les droits individuels des (...) (vu 365 fois)


Présentation de la ville Sainte de TOUBA
Située au 14° 52’ de latitude Nord et 15° 52 ’ de longitude Ouest, la Ville de TOUBA se trouve dans le centre ouest du (...) (vu 4752 fois)


Mbacké Bâry a été fondé par Mame Maharame MBACKE vers 1700.
C’est à Mbacké Bâry que le vénéré CHEIKH AHMADOU BAMBA avait pris congé de ses fils et de ses disciples pour aller répondre (...) (vu 274 fois)



MEME RUBRIQUE

Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke | 18 Août 2017
Sermon en wolof Julli Ajuma Touba Alieu du 18 08 2017 | "L’héritage et les droits individuels des (...) (vu 365 fois)


Mbacké Bâry a été fondé par Mame Maharame MBACKE vers 1700.
C’est à Mbacké Bâry que le vénéré CHEIKH AHMADOU BAMBA avait pris congé de ses fils et de ses disciples pour aller répondre (...) (vu 274 fois)


Le Khalife des Mourides envoie 51 personnes à la Mecque
Le khalife général des Mourides, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, convoie régulièrement depuis 2002 des musulmans accomplir (...) (vu 23 fois)


Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke | 11 Août 2017
Julli Ajuma Touba Alieu du 11 08 2017 Akhi Deukando Droits et devoirs des voisins Julli Ajuma Touba Alieu du (...) (vu 306 fois)


Nécrologie : Serigne Abdou Fatah Mbacké Gaïndé Fatma s’en est allé
Le monde musulman en général et celui mouride en particulier sont en deuil avec la disparition de Serigne Abdou Fatah (...) (vu 160 fois)



Les Grands Disciples

Mame Cheikh Anta MBACKE : qui était cette grande figure emblématique de la Mouridiya (...)
Mame Cheikh Anta MBACKE est l’un de ceux dont la détermination inflexible dans le service de Cheikhoul Khadim a (...) (vu 3481 fois)



CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3809 fois)



SERIGNE MASSAMBA : Le calligraphe, le copiste et l’enlumineur au service de BOROM (...)
Cheikh Ahmadou Bamba à partir de 1912 fut assigné à résidence surveillée à Diourbel. Quelques temps après son (...) (vu 1262 fois)




Mourides.com © 2009-2017 Plan du site Contact Agenda Android Apps Blog Syndiquer tout le site RSS 2.0