Keur Serigne Touba
 Keur Serigne Touba
L’attachement de SERIGNE MASSAMBA à SERIGNE TOUBA et à sa famille
Article mis en ligne le 8 août 2010

Comme signalé plus haut, Serigne Massamba n’a pas connu son père. Serigne TOUBA a entièrement pris en charge son frère depuis la prime enfance. D’ailleurs Serigne Massamba se plaisait fort de dire :

" tout ce que je sais, je le détiens de Serigne TOUBA ; je suis ce qu’il a voulu que je sois ".

Affection fraternelle et paternelle réunie en une seule personne, mais qui allait être supplantée par l’affection due au Maître et Guide.

Son dévouement à Cheikhoul Khadim était tel qu’il ne reculait devant aucune difficulté pour exécuter ses instructions. Pour lui, toutes les volontés du Cheikh sont faisables.

Un jour, le Cheikh appela les disciples pour leur montrer des tasses qu’il avait reçu en dons pieux, et constatant que quelques unes avaient disparus, il demanda aux disciples de sillonner le commerce pour lui en trouver de similaire. Les recherches furent vaines, mais Serigne Massamba ne se décourageait pas. Chaque jour, il refaisait le tour de l’ensemble de commerçants de la ville avec une confiance aveugle que tout ce que le Cheikh recommande est possible. Il persista si bien qu’un jour, un commerçant marocain de la place en fouillant son magasin trouva une caisse de mille tasses non encore ouverte. Ne possédant pas d’argent avec lui, il prit la caisse et laissa son disciple Serigne Youssou Ndao comme gage chez le commerçant. N’est ce pas là un bel exemple de dévouement pour son Cheikh ?

Ce dévouement au Cheikh ne s’est jamais démenti. Après le rappel à DIEU de notre grand Maître, il reporta cet amour et cette soumission sur le Khalife et ses frères. Il disait le plus souvent à Serigne Mouhammadou Moustapha :

" je ne suis pas ton oncle, je suis ton talibé, car tu es le fils de mon Maître ".

En compagnie des fils de Serigne TOUBA, il s’asseyait toujours par terre en signe de soumission. Malgré les injonctions de Serigne Fallou, il refusait de s’asseoir sur une chaise ou dans un fauteuil. Il était serviable et généreux envers la famille du Cheikh.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Dhûl Qicdah 1438 H. correspond au mardi 25 juillet 2017

NB : le mois de Dhûl Qicdah est le onzième mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

août 2017
lunmarmerjeuvensamdim
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Évènements à venir
Pas d'évènements à venir


Les derniers articles

Mbacké Bâry a été fondé par Mame Maharame MBACKE vers 1700.
C’est à Mbacké Bâry que le vénéré CHEIKH AHMADOU BAMBA avait pris congé de ses (...)
Le Khalife des Mourides envoie 51 personnes à la Mecque
Le khalife général des Mourides, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, convoie (...)
Khoutbah S. Ahmad Rafahi Mbacke | 11 Août 2017
Julli Ajuma Touba Alieu du 11 08 2017 Akhi Deukando Droits et devoirs des (...)

DANS LA MEME RUBRIQUE

Le rôle de SERIGNE MASSAMBA dans l’édification de la Grande Mosquée de (...)
Quand Serigne TOUBA prit la décision de construire la Grande Mosquée de (...)

Aperçu sur la vie et l’oeuvre de SERIGNE MASSAMBA MBACKE
La simple évocation du nom de Serigne Massamba Mbacké ressuscite toute une (...)



Les Grands Disciples

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna (...)

Mame Cheikh Ibrahima FALL "Lamp Baboul Mouridina"
Cheikh Ibrahima FALL, ou Lamp Fall " Baboul Mouridina (...)

Mame Cheikh Anta MBACKE : qui était cette grande figure (...)
Mame Cheikh Anta MBACKE est l’un de ceux dont la (...)


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0