Cheikh Sidy al Moukhtar
 Keur Serigne Touba

Radio khassaide online

soutenir par un don

Faire un don via orange money

articles les plus lus


DANS LA MEME RUBRIQUE

Magal de Mbacké Kadior prévu le 25 janvier (...)
Le gouverneur de la région de Louga a présidé ce mardi le Comité Régional de (...)

La communauté mouride et Darou Mouhty se (...)
C’est ce jeudi 5 janvier 2017 qu’est commémoré le premier anniversaire du (...)

Les derniers articles

Magal de Mbacké Kadior prévu le 25 janvier (...)
Le gouverneur de la région de Louga a présidé ce mardi le Comité Régional de (...)

La communauté mouride et Darou Mouhty se (...)
C’est ce jeudi 5 janvier 2017 qu’est commémoré le premier anniversaire du (...)

Les Grands Disciples

Serigne Mbaye DIAKHATE
Qui connaît la détermination avec laquelle Serigne Mbaye (...)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno (...)

la météo a touba

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu Diourbel.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Google+ Newsletter
Mourides.com
Cérémonie de clôture du magal de Touba : Serigne Sidy al Moukhtar MBACKE lance un appel à la paix et à la stabilité
Article mis en ligne le 9 janvier 2013 par MOURIDE

Serigne Sidy al Moukhtar MBACKE lance un appel à la paix et à la stabilité. 70 délégations ont participé à la cérémonie de clôture du Grand Magal de Touba 2013, par la traditionnelle cérémonie officielle.

Les autorités religieuses ont échangé avec la délégation gouvernementale conduite par le Général Pathé Seck, ministre de l’Intérieur. Au cours de cette rencontre, il a réitéré l’engagement du chef de l’Etat, Macky Sall, à accompagner la ville sainte de à redémarrer les chantiers de modernisation de la cité religieuse après le Magal. Le ministre de l’Intérieur a également demandé au Khalife général de mouride, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, de prier pour que le président Macky Sall puisse relever tous les défis et mériter la confiance que le peuple a placée en lui. Il lui a demandé à de formuler des prières pour la paix dans le pays surtout dans la zone sud. En réponse, le Khalife a appelé ses concitoyens à une culture de la paix et a annoncé le démarrage prochain de l’extension de la mosquée de Touba avec la construction de deux minarets supplémentaires. En dehors du corps diplomatique accrédité à Dakar, plus de 70 délégations venues des différents pays étaient représentées. Entre autres le Royaume d’Arabie Saoudite, le Royaume du Maroc, la Mauritanie, l’Iran, l’Egypte, le Kosovo, le Koweït, la Palestine, la Tunisie, l’Indonésie, la Roumanie, le Gabon, le Ghana, le Cameroun, le gouverneur de Washington ainsi que toutes les familles religieuses de la sous-région et du pays ont participé à la cérémonie.

Message de Serigne Sidy Mokhtar MBACKE : Le Khalife des mourides lance un appel à la paix et à la stabilité Lors de la cérémonie officielle qui clôture le Magal, le Khalife général, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, par le biais de son porte-parole, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, a délivré un message aux musulmans, aux Sénégalais et aux disciples mourides. Une adresse qui tourne autour du respect des préceptes divins et l’égard que chacun doit à l’autre pour une société plus juste.
En réponse aux attaques qu’avaient subies le Prophète Mohamed (Psl), le Khalife des Mourides Serigne Sidy Mokhtar a demandé, dans son adresse, aux différents chefs religieux de continuer leur union afin d’être assez fort pour se constituer en boulier de l’Islam contre certaines agressions avec des gens qui visent à corrompre la foi musulmane. Dans cette même veine et pour une éducation islamique de qualité, le marabout prône l’ouverture des écoles coraniques afin d’éduquer la population suivant les préceptes de l’islam et du coup éviter les crises spirituelles et morales que connaissent le monde. Souvent les messages du Magal sont très attendus car, avant, les politiques de tous bords viennent faire leur ziarra au marabout.

Eviter les polémiques
Cette année, le Khalife a lancé un appel à ses concitoyens pour cultiver davantage la paix et maintenir la stabilité du pays, éviter les polémiques, la zizanie, entre eux et se livrer au travail et en faire un sacerdoce. Mais pour Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, il faut éviter le gaspillage car le seul moyen de développer un pays réside dans l’ardeur au travail suivant les principes d’intégrité et de rectitude. Cette année, comme du reste on pouvait s’y attendre, Serigne Sidy Mokhtar a appelé ses condisciples à œuvrer dans l’adoration du divin et aussi à suivre les écrits de Serigne Touba.

Science, adoration et travail
Dans la philosophie mouride, le travail a une place centrale, c’est pourquoi pour le Khalife, il faut travailler de manière licite et légale. Aux dignitaires religieux, il dira d’investir dans l’agriculture et demandera aux jeunes au chômage dans les villes de retourner vers la terre. Aussi pour le Khalife, le seul rempart contre les caprices de Satan dans la voie du mouridisme est-elle de se conformer partout et en toutes circonstances aux injonctions (ndiguel). De l’avis de Serigne Sidy Mokhtar, durant tout leur magistère, les successeurs de Khadim Rassoul ont réussi à défricher 493 villages et mis sur pied un millier de centres d’enseignement et de formation.

Chantiers de Touba : Les Grands travaux vont redémarrer après le Magal, selon Pathé Seck
Une importante délégation ministérielle a représenté le chef de l’Etat à l’occasion de la cérémonie officielle du Magal 2012. Ces membres du gouvernement ont renouvelé l’engagement du chef de l’Etat au Khalife de redémarrer les Grands chantiers de la Ville sainte après le Magal.
Le chef de l’Etat Macky Sall était fortement représenté à Touba, au cours de la cérémonie officielle qui s’est tenue, hier, à la Résidence Khadim Rassoul. Reçue par le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, la délégation ministérielle était conduite par le Général Pathé Seck, ministre de l’Intérieur. Ce dernier avait à ses côtés les ministres Serigne Mbaye (Education nationale), Aly Ngouille Ndiaye (Energie), Pape Diouf (Pêche), Mariama Sarr (Famille), Khadim Diop (Aménagement des zones inondées), Abdou Latif Coulibaly (Bonne gouvernance), Seynabou Gaye Touré (Sénégalais de l’extérieur) et Mor Ngom de la Présidence de la République. Des députés étaient aussi de la délégation, de même que le corps diplomatique, représenté par le Doyen Michel Haddad du Liban. À cette occasion, le ministre de l’Intérieur a, au nom du président de la République, rendu hommage au khalife pour la célébration du Magal qui, selon lui, est devenu l’affaire de tous. C’est pour cela d’ailleurs, selon le Général Pathé Seck, que le Chef de l’Etat a pris la mesure de déclarer le jour du Magal « congé et payé ». Il a ajouté que le chef de l’Etat a même remis un projet de loi à l’Assemblée nationale pour son vote. Pour ce qui est de la ville sainte de Touba qui se caractérise par « son développement exponentiel », le ministre de l’Intérieur a rappelé l’engagement du chef de l’Etat de commencer les grands travaux juste après le Magal. « Nous prions pour que le Seigneur vous laisse encore sur terre et que vous puissiez assister à la fin des travaux de Touba », a dit Pathé Seck. En outre, le chef de la délégation ministérielle a demandé au khalife de prier pour le président Macky Sall afin qu’il puisse honorer la confiance placée en lui par les Sénégalais. Dans ce sens, il souhaite que la quiétude et la bonne entente demeurent dans le cœur des Sénégalais. Enfin le ministre de l’Intérieur a rappelé au khalife la situation en Casamance et a demandé que le saint homme prie pour la paix dans cette partie Sud du pays. Dans un autre registre, le ministre de l’Intérieur a félicité le comité d’organisation du Magal qui a à sa tête Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. Enfin, le Général Pathé Seck a profité de cette occasion pour présenter les condoléances du Chef de l’Etat et du Premier ministre Abdoul Mbaye aux familles des talibés décédés avant-hier suite à un accident survenu sur la route de Khombole-Bambey.

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou réaffirme son engagement pour la famille
Serigne Moustapha Bassirou Mbacké, « diawrigne » de Serigne Sidy Mokhtar a pris la parole pour réitérer au Khalife général des mourides Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké la confiance, l’engagement ainsi que la soumission de toute la famille Mbacké. « Toute la famille est la présente à tes cotés et est décidée à vous accompagner. Nous renouvelons notre allégeance et rendons grâce à notre seigneur et au Cheikh qui a tracée la voie ».
Serigne Mountakha, dans un langage franc et un débit saccadé, a encore une fois ému l’assistance mais aussi fait passer le message de l’unité, de la cohésion, du respect du « ndigel » (ordre) de la seule autorité du mouridisme, le Khalife général.
« Nous n’avons aucune autre préoccupation que de rendre grâce et de vous réaffirmer notre engagement à vos côtés, le Cheikh, de se bonifier en extirpant du cœur de sa descendance toute forme de mondanités qui sont la base de toute perversion, ou intention de nuire. En ce jour nous rendons grâce et vous réitérons notre engagement à œuvrer exclusivement pour le Cheikh. Nous nous devons de nous conformer au « ndigel » et éviter les interdits, œuvrer pour l’islam, augmenter la construction de mosquées, entre autres ».

Moustapha Cisse Lo, premier Vice-president de l’Assemblee nationale : « Des innovations majeures dans l’organisation »
« Je me réjouis de tout ce qui a été fait pendant ce Magal de Touba. Nous savons qu’il y a des innovations majeures qui ont été apportées à l’organisation et à la participation du gouvernement et les chantiers que le chef de l’Etat veut faire à Touba sont révolutionnaires. Il y aura l’autoroute pour rendre fluide la circulation, l’aéroport pour permettre aux nombreux talibés établis à l’étranger de pouvoir joindre Touba. Il y a aura des travaux d’hydraulique et des infrastructures. Je suis sûr que le khalife, qui a pour préoccupation la Grande mosquée, comme ses prédécesseurs, verra le gouvernement à ses côtés, pour l’assister. Nous félicitons Serigne Cheikh Bassirou Mbacké qui a été à la hauteur de la mission qui lui a été confiée ».

Cheikh Bamba Dieye, ministre de l’Information, des Tic et de l’Economie numerique : « Cet appel du Khalife est venu à son heure »
« L’appel fait par le khalife est venu à son heure. Et chacun, quel que soit son niveau de responsabilité, doit se sentir interpellé et doublement concerné. On ne peut pas être dans une Nation en construction, dans une Nation qui se cherche et qui veut son développement sans pour autant s’engager, être discipliné et avoir toute la rigueur qui sied. Le Khalife l’a rappelé, Cheikh Ahmadou Bamba a traversé 33 ans de privations de liberté et pourtant, au-delà de toutes épreuves, il a su consolider l’unité, la rigueur, le travail, la discipline au sein de la confrérie. À quoi cela sert d’avoir un homme de sa dimension, si son enseignement et sa trajectoire ne servent pas de souffle de renouveau. Serigne Touba est un patrimoine sénégalais et universel. Toutes les valeurs que charrie le mouridisme sont applicables partout dans le monde et particulièrement au Sénégal. C’est comme cela qu’il faut comprendre cette volonté du khalife d’exhorter la jeunesse à la formation, à l’éducation, mais surtout aux bons comportements. Cet appel du khalife est un baume au cœur pour l’action du gouvernement du Sénégal. C’est un appel qui n’a pour d’autre objectif que de travailler pour l’émergence du Sénégal et faire en sorte que le pouvoir d’achat des sénégalais soit bonifié ».

Madicke Niang, ancien ministre des Affaire etrangeres : « L’œuvre de Serigne Touba est intarissable »
L’ancien ministre des Affaires étrangères Me Madické Niang, venu dans la délégation du Parti démocratique sénégalais, a, au sortir de la cérémonie officielle, salué le travail abattu par Khadim Rassoul. Pour lui, par son travail, Serigne Touba a tracé des sillons où peuvent s’incruster tous ceux qui recherchent la liberté, l’indépendance et la droiture. Réagissant aux propos du Khalife qui demande à ses concitoyens de cultiver davantage la paix, Me Madické a dit sa fierté d’appartenir à cette confrérie car, pour lui, à travers ses propos, « le marabout montre qu’il est au dessus de la mêlée et veut le meilleur pour le Sénégal ».

La mendicité, un business très lucratif
A Touba tout est business. Les mendiants ne disent pas le contraire, eux qui se rendent aux alentours de la Grande mosquée à la recherche d’une piécette. Un business lucratif se crée tout autour du lieu de prières. Venus de toutes les localités du pays et même de la sous région, ils ont quitté leur domicile, dans l’espoir de bénéficier de la mansuétude des talibés. Ils sont des handicapés moteurs, assis sur des chaises roulantes ou à même le sol, aveugles, jumeaux, des malades mais aussi des personnes biens portantes confondues dans la masse des mendiants. Ils occupent les quatre coins de la grande mosquée. D’aucuns tendent leur sébile, ou exhibent leur handicap, moignons de mains ou de pieds, d’autres hèlent les passants ou se servent d’un porte-voix, nasillant pour attirer les passants. Au carrefour de la maison de Serigne Saliou Mbacké, on tombe net sur un couple de jeunes handicapés et une jeune femme de teint clair assis sur un fauteuil roulant. Devant eux, une natte pour recueillir les pièces de monnaie et un sceau servant de garde manger. Ils sont du même âge entre 22ans et 25ans. Amy Collé Faye est venue de Dakar, elle est à son sixième Magal « l’année dernière, j’avais 15000 francs et je mendiais seule, cette année, je veux tenter la mendicité en groupe puisque c’est plus intéressant ».
Agé de 27 ans, Malick Diagne est de Sibassor tout comme son épouse Ndèye Thiam, elle aussi handicapé moteur. Depuis 2003, ce couple vient à Touba. Malick raconte que depuis 2006, ses recettes de fin de Magal baissent, l’année dernière, je me suis retrouvé avec 45000frs. « Du vivant de Serigne Saliou, nous les mendiants, nous étions pris en compte et en ce moment, je me retrouvais même avec 100.000 frs après le Magal », explique-t-il. Sous le feu de l’action, un vieil homme se présente avec un billet de 2000frs pour faire la monnaie mais ici, il y’a une marge de 10% à perdre, un autre subterfuge des mendiants. « Vous savez, on fait aussi du change, car les disciples qui se rendent dans les mausolées ont besoin de la menue monnaie, c’est un business, mais il est dix fois moins rentable que la mendicité », reconnait Malick le meneur de jeu de l’équipe d’handi-basket de Kaolack. Pour Ndèye Thiam et Amy collé, toutes deux coiffeuses, les espoirs de rentré avec de l’argent sont encore là car après cinq jours de quête, chacune d’elle garde dans sa pochette 10.000frs « Le jour du Magal, les disciples sont plus attentionnés envers les mendiants, on encaisse du matin au soir, parfois le double de notre quête journalière ». « Il y a des gens qui ne sont pas des handicapés qui viennent s’asseoir à cotés de nous et qui tendent la main sans vergogne, cela ne me fait pas mal, mais m’incite plutôt à prendre conscience de mon état et comprendre que je dois trouver un métier descend, même si je n’ai pas les moyens, j’ai la volonté et l’appui de mon épouse », déclare Malick. Joignant le geste à la parole, il pointe du doigt un jeune homme avec des lunettes noires fumée qui fait l’aveugle, et affirme qu’ils sont nombreux sur le terrain.


fleche Sur le WEB : magal-touba.org
Cérémonie de clôture du magal de Touba : Serigne Sidy al Moukhtar MBACKE lance un appel à la paix et à la stabilité
christine veillon-thiaw - le 21 janvier 2013

jamm ak krehol à tous mes frères et soeurs mourides du sénégal depuis la france
magal 2007 1 souvenir exceptionnel

moursinatou de france

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


© 2009-2017 | Plan du site | Contact | Ref | Agenda |Android Apps | Khassaide Rek | Blog | Syndiquer tout le site RSS 2.0