Keur Serigne Touba
CHEIKH Abdou Samad MBACKE Ibn Cheikhoul Khadim
Article mis en ligne le 24 novembre 2014 par MOURIDE

Serigne Abdou Samad MBACKE, fils de Cheikh Ahmadou Bamba a vu le jour à Diourbel le 18 Dhûl Qicda 1335, coïncidant à 1917. Sa mère la vertueuse Soxna Khary Sylla appartient également à l’une des grandes familles religieuses du Sénégal « les Sylla ».

Son grand père Serigne Ahmadou Ndoumbé Mar Syll, communément appelé Serigne Taïba fut également un compagnon de longue date de Mame Mor Anta Sally, père de Cheikh Ahmadou Bamba sur les foyers d’enseignement et d’étude du Sénégal.Ayant très tôt mémorisé le Saint Coran auprès de Serigne Amsatou Diakhaté, il excella dans l’étude des sciences religieuses. Sa piété, expression de l’intensité d’un soufi, pratiquant et d’un ascète, laissait deviner le degré de sa foi à travers ses recommandations et paroles brèves empreintes de l’unicité de DIEU. Educateur, Serigne Abdou Samad l’était. En témoigne les multiples « Daaras » (centre d’éducation et de formation) qu’il a implanté dont les plus connus sont Mbar installé en 1938, et Diamatil dans le Cayor. Suivant les traces de son vénéré père, Serigne Abdou Samad s’est beaucoup déplacé à travers le Sénégal pour rencontrer d’anciens compagnons de Cheikhoul Khadim. Ses voyages ont permis à des disciples des contrées lointains de se rendre compte de son charisme sans compter ceux qui s’affiliaient au Mouridisme à travers lui. De la Casamance, la région sud du Sénégal, en passant par Sine Saloum, Koupentoum et les zones environnantes du Sénégal oriental, Louga et beaucoup de villages du Ndiambour et du Cayor, Serigne Abdou Samad a beaucoup contribué au développement de la voie de Cheikh Ahmadou Bamba.

Modèle de générosité, il avait fait de l’assistance des créatures un sacerdoce. Il donnait tout ce qui lui tombait sous la main. Une qualité qui allait bien de paire avec sa sobriété, son humilité et sa simplicité qui frappaient toute personne qui lui cohabitait. Ses relations avec ces frères paternels, Serigne Mouhamadou Moustapha MBACKE, Le premier khalife des mourides et l’homonyme de son fils qui s’est rappelé à DIEU à l’âge de trop jeune, disait souvent qu’il se rappelle de Cheikh Ahmadou Bamba à chaque fois de rencontrer a Cheikh Abdou Samad. De Serigne Fallou MBACKE, tout le monde retient qu’il était son frère écouté et dévoué. Il contribua largement à sa formation religieuse, et lui aurait enseigné le traité de jurisprudence « Risâlah ». C’est également sur ses directives que le Cheikh fonda sa première maison de culte, et de formation spirituel »Daara » à Mbar. Quant à Serigne Abdoul Ahad MBACKE, tout le monde s’accordait à dire qu’ils étaient des jumeaux, tant ils étaient inséparables. De même que Serigne Abdoul Khadre, avec qui, il partageait le même centre d’enseignement. Ce dernier se plaisait à l’appeler « Qutb », et Serigne Abdou Samad le lui rendait par « Khawsu ». Sokhna Mame Bousso Mbacké La fille unique de Cheikh Abdou samad Mbacké communément appelé « Badiane », Cette digne descendante de Khadimou Rassoul fut le modèle accomplie de la femme vertueuse. Sa formation intellectuelle et son éducation islamique conformément à son statut, ont fait d’elle une savante, une docte, une éducatrice, Pour ce mouride, l’amour sincère à l’endroit de son grand père et maître spirituel n’avait de limite. C’est pourquoi elle s’est engagée dans des chantiers et actions multiples pour le servir dans toutes les occasions. Compagnon inséparable du livre de DIEU, le Saint coran pour lequel elle avait une passion et un amour indicibles, et des Qacaids de Boroom TOUBA, Soxna Mambousso, est devenue une référence pour plusieurs générations de femmes qui ont trouvé en elle l’incarnation d’un modèle à tous ses comptemporains. La jeune génération qui a eu la chance de connaître cette fille unique du vénéré Cheikh Abdou Samad Mbacké, retiendra d’elle une générosité et une bonté qui ne sauraient être qualifiées. En effet toutes les personnes qui l’ont rencontrée, ont retenu sa douceur de caractère doublée d’une hospitalité légendaire. Sokhna Mambousso se distingue par sa taille moyenne, son pudique regard d’une profondeur insondable et son sourire immédiat qui exprime la philanthropie de son coeur. Elle ne mange pratiquement pas préférant voir des plats circuler ça et là. Sa voix n’avait jamais une hausse tonalité et elle avait une mélodie basse et doucereuse qui hypnotisait et émouvait à la fois. Elle ne sorte pas. Elle se consacre essentiellement à la lecture du Coran, à la formation coranique des jeunes filles . Soxna Mambousso est réputée une formatrice d’une trempe extraordinaire. Elle avait d’étonnants dons de médiatrice et éprouver du plaisir à rapprocher toutes les familles et les communautés, à éteindre les conflits silencieux et à dissiper les malentendus. Elle consacre sa vie au raffermissement des liens entre les diverses membres de la famille Mbacké en jouant aussi bien le role de mère et de Badiane. Elle était l’épouse de Serigne Bara Mbacké fils de Serigne Fallou Mbacké, et le sucesseur de serigne saliou cinquéme qualif des mourides, Elle est la mère de Serigne Cheikhouna Mbacké Bara Falilou qui porte l’un des nom de Cheikh Ahmadou Bamba et Falilou qui porte le nom de son grand pére.Mais elle avait envers eux la même attitude qu’envers les autres enfants si bien que devant un aréopage d’enfants nul ne peut reconnaître les siens. En fait ceux qui l’ont connu sont unanimes : elle pose un regard altruiste sur tout le monde et tenire au nivellement de tous dans la quête du Savoir. Gardienne des valeurs et des vertus, ce disciple épris d’amour envers son grand pére Khadim Rassoul, et animé d’une ferme résolution de le servir. Cette occasion fut sans nul doute une célébration, un témoignage de satisfaction à la manifestation de l’agrément de Serigne TOUBA par celui qui est son représentant.
L’amour de toute la famille de Serigne TOUBA à son égard est manifeste à l’instar de cette grandes marche qui est dédié a son père vénéré
Cheikh Abdou Samad Mbacké Khadimou Rassoul

Cheikh Abdou Lahad Mbacké George town university, Washington Dc

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


calendrier hégirien

Le premier jour du mois lunaire de Rabi ul Awwal 1439 H. correspond au lundi 20 novembre 2017

NB : Le mois de Rabi ul Awwal est le troisième mois de l’année dans le calendrier musulman.

Calendrier

décembre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Évènements à venir

Mourides.com Serigne Touba Rek

Les derniers articles

Khoutbah S. Ahmadou Rifahi | Diagnostic de l'émigration au Sénégal et ses conséquences- (...)
Khoutbah S. Ahmadou Rifahi | Diagnostic de l’émigration au Sénégal et ses conséquences- Prétexte vente d’esclaves en (...) (vu 247 fois)

Célébration du Magal de Porokhane le Jeudi 25 Janvier 2018
La communauté mouride célèbre le Magal de Porokhane dédié à la Sainte Mère de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, le (...) (vu 2080 fois)

Khoutbah S. Ahmadou Rifahi Les attributs de Dieu SWT, L'Unique, L'Omniscient, (...)
Julli Ajuma Touba Alieu du 01 12 2017 | "Les attributs de Dieu SWT, L’Unique, L’Omniscient, L’Omnipotent à travers (...) (vu 208 fois)


MEME RUBRIQUE

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké : des sermons d’une valeur inestimable
Les sermons que Cheikh Abdoul Ahad a laissés à postérité sont encore d’une brûlante actualité et d’une acuité indéniable. (...) (vu 6150 fois)

CHEIKH IBRAHIMA FATY MBACKE (1863 - 1943)
La vie exemplaire de Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE, de Serigne Mouhamed Bachir MBACKE ibn Cheikh (...) (vu 3979 fois)

Sokhna Astou Gawane MBACKE, vertueuse fille de Cheikh Ahmadou Bamba
Sokhna Astou Gawane MBACKE : qui était cette illustre fille de Cheikh Ahmadou Bamba ? Portrait Sokhna Astou Gawane (...) (vu 878 fois)

Sokhna Mbène Ngabou MBACKE fille de CHEIKH AHMADOU BAMBA
Portrait Sokhna Mbène Ngabou De son vrai nom Aichatou, Sokhna Mbene Ngabou a vu le jour en 1922 à Ngabou, localité (...) (vu 1418 fois)

Serigne Abdoul Ahad Mbacké : le culte de la vérité et du travail honnête
Le culte de la vérité Quand, en 1914, naquit à Diourbel Serigne Abdoul Ahad, celui qui allait devenir le troisième (...) (vu 2704 fois)


Les Grands Disciples

Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye, un des fidèles compagnons de Cheikh Ahmadou (...)
Cheikh Mouhamadou Gaye Diamoye, le véridique Serigne Mouhamadou Gaye Diamoye est une personnalité énigmatique de la (...) (vu 305 fois)

CHEIKH ISSA DIENE
Diambar dji comme le surnommait SERIGNE TOUBA est né vers 1865 à Tagar dans le Cayor.Son père Serigne Ibrahima DIENE (...) (vu 645 fois)

SERIGNE DAME ABDOURAHMANE LO : le Grand Maître
Serigne Cheikh Abdourahmane LO, un des fidèles copagnons de Cheikh Ahmadou Bamba, faisait partie de cette génération (...) (vu 1889 fois)

la vie et l’œuvre de Serigne Moussa Ka
Serigne Moussa Ka, fils de Serigne Ousmane et de Sokhna Absatou Seck est né a Ndilki près de Mbacké Baol vers 1890. Il (...) (vu 3537 fois)

SERIGNE MASSAMBA : Le calligraphe, le copiste et l’enlumineur au service de BOROM (...)
Cheikh Ahmadou Bamba à partir de 1912 fut assigné à résidence surveillée à Diourbel. Quelques temps après son (...) (vu 1322 fois)


Mourides.com © 2009-2017 Plan du site Contact Agenda Android Apps Blog Syndiquer tout le site RSS 2.0